Promembro défend les intérêts des porteurs et porteuses de prothèse en Suisse.

Ce que nous voulons

Nous défendons les intérêts des porteuses et porteurs de prothèse(s) et créons un réseau suisse spécifiquement pour les personnes amputées ou nées avec une malformation congénitale : jeunes et personnes âgées, sportifs et non-sportifs, actifs et retraités, malades et en bonne santé. Nous sensibilisons le grand-public, le domaine politique et l’administration aux besoins de nos adhérent-e-s. Les institutions comme Procap ou Pro Infirmis sont trop généralistes pour pouvoir se consacrer de façon satisfaisante à ce type de handicap.

Ce que nous faisons

Informer la population sur la vie quotidienne des porteuses et porteurs de prothèse(s).
Représenter les intérêts des porteuses et porteurs de prothèse(s).
Créer un réseau des porteuses et porteurs de prothèse(s) et d’autres personnes intéressées.

Permettre aux adhérent-e-s d’échanger et de partager leurs expériences.
Mener des actions pour améliorer la qualité de vie des porteuses et porteurs de prothèse(s).

Ce que nous apportons

  • Le travail de lobbying du comité, à tous les niveaux
  • L’accès à une plateforme internet pour les porteuses et porteurs de prothèse(s)
  • Des conseils personnels sur tout ce qui concerne les prothèses
  • Des informations sur tous les changements législatifs et règlementaires en ce domaine (Site www.promembro.ch, lettre d’information, autres activités, etc.

Ce que nous combattons

Les innovations techniques des centres de recherches, ne bénéficient pas aux assurés. D’un côté les écoles polytechniques fédérales font des recherches grâce à de généreux financements de la Confédération et développent des nouvelles technologies. De l’autre, l’AI et la SUVA se fondent sur des bases juridiques qui leur permettent de refuser l’accès aux technologies d’aujourd’hui pour des questions d’économicité uniquement.